Dans nos contrées nordiques, le froid est comme l’eau. Il s’infiltre partout, peu importe la grandeur de l’ouverture. Imaginez quand un membre entier y est exposé trop longuement et qu’on y ajoute le vent et… l’humidité. L’équation est facile: froid + vent + humidité = risque d’engelure. Être sensibilisé à ce type de problème est une chose, y être préparé en est une autre. Voici quelques explications et faits qui pourraient vous être très utiles lors de vos activités pendant la saison froide.

La réaction de notre corps au froid

Le corps humain est une belle machine complexe, robuste et fragile à la fois. Cette machine est aussi conçue pour protéger ses organes vitaux, cerveau, cœur et poumons, qu’on appelle le noyau, en concentrant la chaleur du corps vers ces organes. 

Tout ceci peut quand même engendrer quelques petits problèmes dus au grand froid. En effet, ce réflexe de protection peut faire en sorte d’abandonner ses extrémités par vasoconstrictions au détriment du noyau et provoquer le pire si quelqu’un reste inactif.

L’engelure est en fait une altération cutanée qui peut s’apparenter à une brûlure par son degré de gravité allant de légère à sévère. Exposée au froid, la peau commence par rougir au tout début, blanchir par la suite, enfler et atteindre une apparence cireuse quand le tout s’aggrave jusqu’à l'apparition de cloques voire de nécroses dans de très graves cas. 

Nos cordes sensibles

Les parties les plus touchées sont les joues, le nez, les oreilles, les doigts et pour finir les orteils. Au début, des picotements peuvent être ressentis, suivis d’une perte de sensation et de mobilité si elle s’amplifie. Je vous confirme que personne ne veut vivre ce calvaire.

Comment prévenir les engelures? 

Premièrement, bien adapter vos vêtements à l’activité et avoir de bonnes chaussures à ses pieds. La clef: bonne grandeur et isolation. Évitez les vêtements trop serrés qui risqueraient d’entraver la circulation sanguine. Exposez le moins possible la peau au froid. Le fait de rester actif réchauffe quatre fois plus qu’une source de chaleur externe.

Comment gérer une engelure?

Il y a des réflexes À ÉVITER qui proviennent de remèdes de grand-mère, tel que frotter une engelure avec de la neige pour engourdir le mal ou frotter les parties gelées ensemble. Ceci ne ferait qu’empirer la blessure.

Il faut retirer la personne atteinte d’engelure du froid (donc, la faire entrer au chaud) afin de lentement réactiver sa circulation sanguine au niveau de ses extrémités gelées. Retirer ses vêtements et bijoux qui pourraient entraver la circulation. Réchauffer graduellement avec le contact de votre main chaude sur celle de la victime. Il est aussi possible de mettre les doigts gelés ou orteils en contact avec les aisselles d’un bon samaritain. Geste honorable assez saisissant pour celui-ci. 

Bouger lentement les extrémités afin de retrouver la dextérité perdue dans cette épreuve. Le retour à la circulation peut s’avérer très douloureux. La partie blessée pourrait aussi être trempée dans une eau tiède s’il n’y avait pas de volontaire au réchauffement avec contact humain.

Si l’engelure était située au niveau des pieds, il faudrait éviter de marcher dessus selon la gravité. Si vous jugez que l’engelure est grave, une consultation avec un professionnel de la santé est recommandée.

Habillez-vous bien et soyez prévoyant afin d’éviter ce désagrément!

--------

Suggestion de produits pour prévenir les engelures:

Mitaines glisse pour homme et femme

Nos tuques et accessoires homme, femme et enfants

À propos de l'auteur

Michel Tremblay de Survie boréale est un as en matière de survie. Découvrez son profil sur notre page ambassadeur!

0 Résultats de la recherche pour ''

  • Produits
  • Articles
Mmm...
Aucun résultat

Fermer